ARTY MIAMI

January 1, 2014
MIAMI ART N’ SOUL

Au delà de sa fameuse South Beach, Miami dévoile aux plus curieux une scène artistique riche, concentrée dans le quartier de Wynwood avec ses 70 galeries et ses impressionnantes installations en plein air. C’est là que l’artiste contemporain Daniel Arsham puise son inspiration. Ses sculptures et ses installations intrigantes détournent les objets du quotidien.

MIAMI ART N’ SOUL

UO : Comment décririez-vous votre art ?

Daniel: : Ces dernières années, j’ai principalement travaillé sur des objets du quotidien sculptés à partir de matériaux inattendus tels que la cendre volcanique ou le cristal. Le concept est d’en faire des artéfacts de notre société qui pourraient être découverts dans 10000 ans.

MIAMI ART N’ SOUL

UO: Vous avez rencontré le succès assez jeune. Avez-vous cependant eu des difficultés dans votre carrière ?

D: D’un point de vue pratique, oui. Il y a beaucoup d’essais et de ratés dans mes expériences avec les matériaux. Nombre d’entre eux ne sont pas couramment utilisés en sculpture, comme la poussière de roche glaciaire.

Je crois que justement tout dans mon travail est basé sur les ratés, l’idée que rien n’est parfait ou ne dure éternellement. Cela se retranscrit dans mes sculptures par les matériaux brisés, érodés ou décomposés.

MIAMI ART N’ SOUL

UO: UO : Si vous pouviez faire un bond de 10 ans en arrière et parler à votre « moi » du passé, que lui diriez-vous ?

D: Je lui dirai probablement de toujours prendre le temps de peindre. Peindre est l’aspect de mon travail qui consume le plus de mon temps et qui est aussi très solitaire. Dans tous mes autres projets je travaille avec des collaborateurs mais la peinture est vraiment au centre de mon œuvre.

MIAMI ART N’ SOUL

UO : Que faites-vous pour vous échapper de votre travail?

D: Je passe tout mon temps dans mon studio. Mon travail est central dans ma vie et tout y est lié.

MIAMI ART N’ SOUL MIAMI ART N’ SOUL MIAMI ART N’ SOUL MIAMI ART N’ SOUL www.danielarsham.com