MAGIC REALISM – ROSANNA WEBSTER

May 29, 2014
MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

Pour le quatrième numéro de Collective, le journal UO, nous entrons dans un univers coloré, halluciné et fascinant où les frontières entre le réel et le rêve se brouillent – c’est pourquoi nous avons choisi d’appeler ce numéro Illusions.

Pour illustrer notre vision, nous avons fait appel à une artiste collagiste londonienne, Rosanna Webster, pour apporter sa propre interprétation à notre lookbook et créer une série d’images que seuls les rêves les plus limpides peuvent rappeler.

Nous avons échangé quelques mots avec Rosanna et observé sa sélection de formats 35 mm, véritable source d’inspiration pour cette grandissante collection de travaux de collages.

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : Salut Rosanna, notre nouveau lookbook est vraiment cool, merci ! Quelles images te sont venues à l’esprit quand tu as entendu le concept d’Illusions pour la première fois ?

RW: La team Urban Outfitters était très inspirée par l’espace et par l’imagerie cosmique de manière générale. Je voulais retranscrire cette idée et créer une sensation de paysage venu d’ailleurs, avec des couleurs naturelles et une mise en résonnance de lumières. Pour les images, je cherchais des textures intéressantes, des modèles et de la lumière, par opposition à des formes directes.

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : Tu nous as montré une sélection de formats 35mm que tu as utilisés par le passé pour faire des collages, ces photos sont superbes. Quels appareils photos utilises-tu pour obtenir des résultats aussi esthétiques ?

RW: En ce moment, j’alterne entre un Olympus SLR et un appareil photo compact. Pour filmer j’aime bien me servir du Kodak Portra.

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : L’année dernière, tu as également créé notre lookbook spécial été. Y a t-il eu du nouveau dans ta vie depuis notre dernière rencontre ? As-tu quelques aventures à nous raconter?

RW: J’ai fait pas mal de choses fun, oui ! Récemment j’ai co-dirigé un clip, réalisé le design d’un magasin pour un client suédois et créé une courte animation avec Adidas Originals. En ce moment, je termine un projet personnel avec deux amis : c’est un court-métrage avec une danseuse contemporaine !

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : Qu’est-ce qui t’attires le plus dans l’art du collage ? Expérimentes-tu d’autres formes d’art ?

RW:J’aime accorder les images entre elles; assembler les couleurs, les textures et les formes. J’aime à penser que j’expérimente oui, en particulier une expérience intéressante menée récemment a été de créer une vidéo avec un élément interactif. Compte tenu de la façon dont le spectateur pouvait être impliqué, c’était plutôt amusant.

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : On a entendu que tu avais étudié l’illustration à l’Université de Brighton. Est-ce que tes compétences dans ce domaine se reflètent dans ton style actuel ?

RW: Le cours n’était pas vraiment traditionnel dans son approche de l’illustration ; mon travail a changé de direction à mi-chemin de mon parcours. Ma dernière présentation pour l’université était déjà plus axée sur le collage, le cinéma et la photographie. J’aimerais bien revoir mes approches antérieures maintenant !

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

UO : Imaginons que Hollywood t’appelle et te dit “Rosanna, nous faisons un film qui s’appelle Illusions, et nous voudrions que tu écrives le script” … Quelle serait l’intrigue ? Qui choisirais-tu comme acteur principal ?

RW: Je reviendrai à coup sûr avec un remake ou une suite de The Labyrinth, avec la participation de David Bowie bien évidemment !

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER

Retour à Collective

MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER MAGIC REALISM: ROSANNA WEBSTER