UO HAUS OF SEQUANA

June 13, 2014
HAUS OF SEQUANA

Laissez-vous emporter par la joie sauvage et les folles performances de la tribu 100% féminine : Haus of Sequana. De Londres et ses alentours, cette troupe a offert ces dernières années des shows hypnotiques dans des festivals, des clubs et des galeries d’art.

Avec ses processions de corps dénudés, de clowns et de masques fétiches embellis, le groupe a envie de montrer qu’il est possible de se libérer des genres, de la conformité et du quotidien.

HAUS OF SEQUANA
Photo by Anthony Lawcett

Après avoir assisté à leur fascinante, parfois dérangeante, représentation à The Late Night Shop Cabaret, nous étions tellement intrigués qu’il nous a fallu en savoir plus et interviewer ses étranges artistes avant qu’elles ne partent sur les routes pour un été plein de festivals, d’art, de chants et de peinture pour le corps…

UO : De qui est composée la tribu ?

HOS: Au début nous étions quatre, mais la tribu s’est agrandie au fur et à mesure des rencontres avec des gens partageant nos points de vue et l’envie d’apporter quelque chose d’unique à nos performances.

HAUS OF SEQUANA
Photo by Anthony Lawcett

UO : De qui est composée la tribu ?

HOS: Au début nous étions quatre, mais la tribu s’est agrandie au fur et à mesure des rencontres avec des gens partageant nos points de vue et l’envie d’apporter quelque chose d’unique à nos performances.

HAUS OF SEQUANA
Photo by Carmen Viñuela

UO : Où trouvez-vous vos costumes ? Les faites-vous vous-même ?

HOS: Les costumes ont un rôle très important. Nous contribuons toutes un peu à leurs réalisations, mais nous avons également la chance d’avoir des créatrices très talentueuses dans notre groupe, qui les rendent vraiment magiques.

HAUS OF SEQUANA
Photo par Ana Barriera pour The Taxi Cabaret. Direction artistique par Holly Jade O’Leary.

UO: Quel est votre agenda pour cet été ?

HOS: Cet été, vous pouvez nous voir aux festivals Nozstock, Secret Garden party et Boomtown.

HAUS OF SEQUANA
Photo by Oliver Rudkin