CHEAP MONDAY À LA FASHION WEEK DE STOCKHOLM

January 30, 2015
STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

Ce n’est un secret pour personne, chez UO on est accro aux jeans suédois Cheap Monday, une marque qui était au départ une petite boutique de vêtements d’occasion tenue par Örjan Andersson.

Aujourd’hui, Cheap Monday est devenu une marque incontournable du jean cool et bien coupé aux défilés légendaires.

On s’est glissé dans les coulisses du show Automne-Hiver 2015 pour profiter de quelques minutes avec Carl Malgrem, le grand manitou de la création de la ligne jean.

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : Vous étiez là lors des débuts de Cheap Monday, quels seraient vos mots pour décrire l’aventure ?

CARL: Comme premier adjectif, je dirais “longue” (rires). Pour la petite histoire, on a vendu notre tout premier stock de 800 jeans en l’histoire de quelques semaines, on devait mettre les gens sur liste d’attente ! Quand la livraison suivante est arrivée, j’ai bu pas mal de café, pris mon téléphone et appelé tous ces gens pour leur dire que leur commande était de retour en stock. Depuis 2004, nos lignes se sont bien développées et on est maintenant 40 au siège (on était 4 !).

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : Quelles nouvelles coupes et matières palpitantes allons-nous découvrir pendant le défilé (oui, on aime se faire spoiler…) ?

C: Le thème de la collection est inspiré du livre et film « Sa majesté des mouches ». Dans ce roman, des enfants se perdent en pleine mer et se retrouvent livrés à eux-mêmes, dans une ambiance violente et sauvage. Il naît comme une sorte d’anarchie et de chaos total, c’est ce qu’on a voulu interpréter.

Question nouveautés, on a créé une coupe slim inédite “Sonic” pour les mecs, et un nouveau pattes d’eph pour les filles, “Free”, qu’on adore. C’est une silhouette vraiment sympa, on est tous conquis ! On a aussi pas mal de nouveaux modèles plus casual.


STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : Comment faire pour que le jean soit toujours aussi cool et intéressant saison après saison ?

C: C’est stimulant de devoir créer dans un espace restreint, les types de coupes étant bien définis au départ. Ce qui est cool c’est que même si vous sortez complètement du cadre, votre création sera toujours en relation avec le jean d’une manière ou d’une autre, comme un symbole culturel. Le défi et le côté fun, c’est de chercher ce qui vous inspire à un instant précis.

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : L’idée derrière le show est de montrer l’art et la manière dont ces enfants ont agi en adultes pour se sauver. Qu’en pensez-vous ?

C: Cela me fait penser au passage à l’âge adulte, ce moment flippant où tu dois prendre des décisions pour toi et trouver qui tu es (à peu près). Une fois que le tournant est pris, les adultes ne savent pas grand-chose de plus que les enfants en fait.

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : Si vous deviez choisir un modèle Cheap Monday, ce serait quoi ? Avez-vous accumulé une collection de jeans depuis tout ce temps ?

C:Je porte toujours du noir mais les coupes ont pas mal changé depuis le temps. En ce moment je porte le jean « High Slim », c’est une coupe qui pas trop moulante. J’aime bien couper 10 cm aux bas des jambes pour obtenir ce léger côté « évasé ».

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY

UO : Quelle est la silhouette du passé que vous souhaiteriez voir revivre ?

C: Pour moi, c’est surtout la manière dont les gens customisent leur jean qui m’intéresse. Découpé court, poches arrachées, revers improbables, l’appropriation me plaît.

STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY STOCKHOLM FASHION WEEK – CHEAP MONDAY CHEAP MONDAY À LA FASHION WEEK DE STOCKHOLM