COMMENT DEVENIR LE BOSS DE LA PHOTO CULINAIRE

August 21, 2015
Issy Croker

Photographe lifestyle de 23 ans, la talentueuse Issy Croker nous donne quelques trucs pour faire saliver la planète Instagram.

Que la lumière soit
Courgettes, amandes, pesto fait maison et fèves edamame.

Pour être sûr de capter l’attention de vos followers, assurez-vous d’abord de bien capter la lumière. Placez-vous près d’une source de lumière naturelle comme une fenêtre par exemple. Si malgré tout cela restait trop sombre, munissez-vous d’un petit carton blanc pour réfléchir la lumière et apporter plus de clarté à vos photos. On en trouve en magasin spécialisé, à un prix raisonnable. À éviter au restaurant bien sûr ! Si possible, demandez à vous asseoir près de la fenêtre. Attention, la lumière du soleil est une fausse bonne idée, une lumière éblouissante peut ruiner votre photo. Idem pour les lumières au dessus de vos têtes et autres rayons fluorescents. Votre plat risque de ne pas paraître si appétissant qu’il ne l’était.



Voyez plus loin que le plat
Raviolis aux crevettes et citron, relevés à l’aneth
Tartine de radis sur pain de seigle.


Avant de faire votre photo, prenez une minute pour réfléchir à ce qui pourrait rendre votre photo intéressante. Superposition de matières, bois texturé, céramiques… Considérez tout ce qui est autour de votre plat comme des atouts ! Attention, on privilégie si possible la qualité de ces accessoires. Par exemple, j’adore le rendu du lin en photo, c’est très subtil.





Oubliez la perfection
Gâteau au chocolat


S’il y a bien un moment où le désordre est joli, c’est quand vous prenez des photos. Les miettes, les coulis et autres petits défauts rendent un plat bien plus appêtissant qu’il n’en a l’air. Oui car la perfection, bah c’est souvent ennuyeux ! Ok pour une assiette impeccable, mais on entame vigoureusement son gâteau, on croque dans son cookie et si la glace fond, tant mieux !



La mise en scène
Croissants, café et confiture
Yaourt, graines de lin, mûres et pistaches




Placez les plats au centre de la photo et entourez-les des détails énoncés plus haut. Essayez de capter l’intéraction des personnes avec la nourriture, pour qu’on puisse deviner les gestes et s’imaginer la scène. Si vous prenez un petit dej, mettez par exemple le journal du matin sur la table. Pensez festin ! On évite les photos de repas trop simples, sans réel intérêt.



Inspirez-vous
Ceviche mexicain à la crème d’avocat (@rosiefoodie)

Si vous avez un peu de temps, intéressez-vous au travail d’autres photographes. Bien entendu, Instagram et Pinterest sont des sources intarissables d’inspiration, il fait toujours bon d’aller y faire un tour. Le travail de @lachristus m’impressionne, j’ai beaucoup appris sur la lumière et les jeux de couleur en me penchant sur ses photos. Pour les recettes, direction@rosiefoodie. On a la chance de vivre dans une société où les talents sont partagés et grâce à laquelle vous pouvez aisément apprendre les techniques qui vous intéressent. Il faut en profiter et mettre cette chance au service de votre créativité.



L’art du cadrage
Cheescake au lait de noix de coco et mûres
Ceviche et sa crème d’avocat


Jouez avec le cadrage, pour mieux vous concentrer sur les détails par exemple. La moitié d’une assiette par ci, un quart de table pas là, ce n’est pas toujours par manque de place, cela apporte un certain dynamisme à votre photo. Et surtout amusez-vous ! Et (le plus important) régalez-vous ! Le ton ne doit pas être obligatoirement sérieux et on est aussi là pour apprendre de ses erreurs.